Maroua est sise au milieu d'une région très diversifiée qui offre aux visiteurs de continuelles raisons d'émerveillement. En montant vers les monts Mandara et les Kapsiki on découvre une des régions les plus belles au monde, pour ses paysages enchanteurs, où vivent des gens très accueillants. Vous vous retrouverez dans une Afrique "profonde" qui respire au rythme de traditions ancestrales. La cultivation du mil est l'activité principale de ces agriculteurs, mais vous y rencontrerez des personnages "spéciaux" comme les sorciers qui se servent du crabe pour vous dévoiler le futur et ceux qui pratiquent avec l'oiseau. Les forgerons du cuivre, les potières, les tisserands du coton, seront autant de rencontres inoubliables.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les grandes plaines au nord et à l'est de Maroua se trouvent d'autre points d'attraction: la grande réserve de Waza (et d'autres plus petites) où vous pourrez voir les grands animaux de la faune africaine (éléphants, lions, girafes, antilopes,...); les fameuses maisons en forme d'obus, vers Maga et le fleuve Logon qui forme la frontière avec le Tchad.
À nord-ouest, sur une petite montagne, il ne faut pas manquer une visite à la merveilleuse maison où vit le sultan d'Oudjila avec sa quarantaine de femmes!
Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller sur ces excursions.

 
 
 
Click sur la photo pour l'agrandir
Je tÚlÚcharge...
Les Kapsiki sont un haut plateau situé entre 1000 et 1300 mètres d'altitude. De ce plateau de grandes vallées parsemées de pitons volcaniques descendent vers l'est (Cameroun) et l'ouest (Nigéria).
Le dimanche est jour de marché à Rhumsiki. Beaucoup de gens s'y donnent rendez-vous pour goûter le bil-bil, boisson légèrement alcoolisée à base de mil blanc. Et en se promenant d'un village à l'autre chaque jour on peut trouver un marché.
Deux types de forgerons se trouvent dans ces montagnes: ceux du fer, qui produisaient les outils (houes, etc) et ceux du bronze, qui encore aujourd'hui forgent les bijoux, les cache-sexe des femmes, les tabatières des hommes, etc. Ici le forgéron de Hamza.
Le sultan de Oudjila et sa quarantaine de femmes sont très connus dans la région. Sa maison, qu'on peut visiter, est très belle et impressionante, avec ses chambres et longs couloirs obscurs, où vit mème le taureau sacré.
Le mil (et de plus en plus le maïs) est la nourriture principale dans ces régions et donc le végétal le plus cultivé. En juin on commence à attendre les pluies qui durent jusqu'à fin septembre, moment de la récolte.
Beaucoup de coton est cultivé dans ces régions. La plupart pour être traîté ailleurs, mais une certaine quantité est travaillée sur place par les méthodes traditionnelles et tissée à la main en longues bandes blanches.
Les pitons volcaniques qui se dressent dans le ciel des Kapsiki sont une des merveilles de cette région. Parmi les plus connus le Ziwi de Rhoumsiki et les pics de Mogodé.
Lors des visites aux marchés on peut rencontrer des personnages incontournables: le sorcier, le maître de la pluie et, comme ici, des griots avec leur instrument..
Le sorcier aux crabes a une fonction déterminante dans cette société. Sa faculté de pouvoir communier, par l'entremise du crabe, avec les esprit, en fait un "régulateur" de la communauté, faite des vivants et des morts.
Grande est la renommée de la réserve de Waza où, surtout en saison sèche, on peut admirer de gros troupeaux d'éléphants et d'autres animaux (lions, girafes, buffles, antilopes).
Grande est la renommée de la réserve de Waza où, surtout en saison sèche, on peut admirer de gros troupeaux d'éléphants et d'autres animaux (lions, girafes, buffles, antilopes).
Maroua se trouve dans une grande plaine qui s'étend jusqu'au lac Tchad, et au-delà. C'est dans cette région que l'on peut encore voir ces maisons imposantes.
La préparation du bil-bil qui sera vendu au marché necessite quelques jours. Voila des femmes au travail.
Un des marchés les plus mouvementés est celui de Tourou, à la frontière du Nigéria. Les femmes de ce village se coiffent d'un demie calebasse teinte en rouge qui leur donne l'air de soldats d'une étrange armée.
De la montagne derrière Mokolo on peut voir des paysages étonnants, comme ici au matin très tôt.
Les Kapsikis sont une région de cailloux, de toute les formes et dimensions. Chaque tige de mil représente quelques pierres déplacées et les plus grosses ont parfois des formes étranges.
À sud-ouest de Garoua, au delà de Poli, vers une chaîne montagneuse qui continue la frontière avec le Nigéria, les monts Alantika.
Un arbre, mais pas un arbre quelconque, caractérise les paysages. C'est le plus imposant de tous les arbres: le baobab qui ne craint rien, même pas le feu.